Nos 5 conseils pour favoriser le recrutement des seniors

L’âge est le 1er motif de discrimination à l’embauche (devant le genre, les origines sociales et éthiques). Et pourtant, intégrer des seniors dans vos équipes présente de nombreux avantages. Avec des process bien cadrés, vos offres d’emploi vont faire mouche auprès cette frange de la population active.

Trop chers, moins productifs, plus d’arrêts maladie ou moins ouverts aux nouvelles technologies : les préjugés à recruter des seniors ont la vie dure. Avec l’allongement progressif de la vie active, l’employabilité des seniors investit le coeur des débats et invite les entreprises à repenser leur stratégie de recrutement. En effet, au même titre que les jeunes et les personnes en situation de handicap, les seniors sont ciblés dans les politiques d’EDI (Équité, Diversité et Inclusion)

Parce qu’au-delà de l’impact sur la marque employeur, l’intégration de collaborateurs de plus de 50 ans représente un véritable avantage compétitif pour votre entreprise, quelque soit sa taille. Voici nos 5 conseils pour attirer et recruter des salariés expérimentés.

© David Siglin

Conseil #1 : Lever les a priori 

Étape cruciale que la réalisation d’un audit. S’interroger et interroger les managers va vous permettre de :

  • établir une cartographie de vos collaborateurs
  • lister les mesures en place
  • identifier les freins à l’embauche de certains profils
  • construire les leviers pour atteindre vos ambitions.

À partir des résultats, une campagne de sensibilisation pourra être conduite en interne et ainsi mettre en adéquation les valeurs de l’entreprise et les bénéfices d’une diversification concrète des profils.

Conseil #2 : Être attentif aux attentes des seniors

Flexibilité des horaires, cadre de travail adapté et séduisant, missions valorisantes, valeurs de leur futur employeur… les attentes des plus-de-50-ans ne différent sensiblement pas des attentes des candidats en 2022. Ils sont aussi et encore en recherche de challenges professionnels, mais ils seront certainement plus vigilants à certains avantages offerts par l’entreprise, tels que les jours de carence, la mutuelle proposée… Alors, sondez-les et mettez les atouts de votre entreprise en avant !

Conseil #3 : Réviser les méthodes de recrutement

Pour recruter inclusif, il est nécessaire d’uniformiser les processus de recrutement. Le but étant de donner à chaque candidat les mêmes chances d’accéder aux entretiens et donc au poste à pourvoir, pensez “standardisation”. Par exemple, la standardisation des questions posées aux entretiens va effacer les biais cognitifs. Pourquoi ne pas tenter de nouvelles pratiques telles que le recrutement à l’aveugle ? Supprimez les marqueurs de l’âge sur les candidatures et transférez-les au recruteur interne. Vous pourriez être surpris.

Conseil #4 : Orienter la rédaction des annonces

Dans le recrutement, l’annonce est la partie immergée de l’iceberg qui va concrétiser votre démarche. Dans la limite du cadre légal, le choix des mots peut favoriser les candidatures seniors. Avec quelques ajustements vous les encouragerez à postuler. Exprimez clairement et concrètement vos critères de sélection et vos besoins. Remplacez  « diplômes » par « expériences », « talents » et « compétences ». Utilisez des termes tels que « Recul d’expérience », « candidat expérimenté », « maturité ». Des tournures inclusives et des mots plus neutres devraient jouer en votre faveur.

Conseil #5 : Diversifier les canaux de recrutement

Marquer votre volonté d’intégrer des profils chevronnées, c’est aussi orienter la multi-diffusion de vos annonces. Ne vous cantonnez pas à un seul site d’emploi. Et pensez aussi à certaines plateformes, comme Senior à votre service ou Teely Job, qui se sont spécialisées dans l’emploi des cinquantenaires et plus. Votre offre d’emploi touchera précisément la population ciblée. Un vrai gain de temps.