Urgence climatique : les gestes éco-responsables à adopter en entreprise

Ce lundi 09 août, le GIEC (Groupe d’expert.es intergouvernemental sur l’évolution du climat) rendait le premier volet de leur sixième rapport Changements climatiques 2021 : les évènements scientifiques, le plus conséquent mais surtout le plus alarmiste depuis 2014.

Un rapport faisant l’état d’une situation environnementale de plus en plus dramatique. Au cours des prochaines décennies, si aucun effort n’est fourni, nous assisterons à une augmentation significative des évènements météorologiques extrêmes sur l’ensemble du globe.

Des changements irréversibles sont déjà à l’œuvre :  fonte de la calotte glacière et des glaciers continentaux, l’acidification des océans ou encore l’incapacité grandissante des forêts à jouer leur rôle de « puits de carbone » …

Cependant, il est encore possible de corriger la trajectoire actuelle et il est de notre responsabilité humaine d’agir en conséquence.

Comment ? En agissant à tous les niveaux.

En tant qu’entreprise, quelles actions peuvent être mises en place afin de réduire considérablement votre empreinte carbone ?

Adopter le « mood » éco-responsable

Aujourd’hui, de nombreuses entreprises ont d’ores-et-déjà adopté une politique RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises) avec, entre autres, la mise en place de processus interne visant à réduire les émissions de CO2 au quotidien.

La première étape consiste généralement à réaliser un bilan carbone complet. En récoltant des données issus des vos activités, vous pourrez déterminer celles qui sont les plus émettrices de CO2 et mettre en place les actions nécessaires pour les corriger.

Toutes les entreprises sont donc concernées. Grands groupes, TPE, PME, ETI… des actions directes et concrètes peuvent être réalisées au quotidien.

En tant que petite ou moyenne entreprise par exemple, le principal axe d’amélioration se situe au niveau de la mobilité. Les trajets professionnels sont en effet le premier poste d’émissions de gaz à effet de serre, notamment car la majorité des déplacements s’effectue en voiture.

Afin de limiter l’impact environnemental de vos déplacements domicile-bureau, privilégiez donc les trajets en transport en commun, le vélo, la trottinette électrique, le covoiturage… Vous pouvez encourager vos équipes en mettant à disposition une plateforme d’autopartage en interne.

Formez vos équipes à adopter une attitude plus green !

Sensibilisez vos collaborateurs à l’écologie en leur apportant des formations adaptées. L’objectif étant de les familiariser aux bons gestes à adopter au quotidien, que cela soit au bureau ou en dehors.

Organisez, par exemple, des réunions d’information ainsi que des évènements intra-entreprises tels que des team-building, concours ou défis basés sur les enjeux climatiques et la biodiversité, l’apprentissage des éco-gestes…

Les petites actions à réaliser au bureau :

  • Pensez à investir dans un système de filtration d’eau et mettez à disposition des gourdes éco-responsable pour vos employés.
  • Au déjeuner, consommez bio et local, favorisez les repas anti-gaspi… Vous pouvez également limitez votre consommation de viande. Pourquoi ne pas lancer le défi d’un jour par semaine sans viande ?
  • Si vous avez l’habitude de commander vos repas à l’extérieur, privilégiez les commandes groupées avec vos collègues afin de limiter les trajets des livreurs.
  • Supprimez la vaisselle en plastique ou jetable, et passez au réutilisable.
  • Mettez à disposition des bacs de tri (papier, plastique, verre…), un bac à compost, des capsules à café recyclables ou une cafetière à filtre réutilisable, et pourquoi pas, un espace de trocs afin de donner une seconde vie à vos objets inutilisés !
  • Pensez à installer des plantes au sein des bureaux. Les plantes améliorent la qualité de l’air, en émettant de la vapeur d’eau et en augmentant le taux d’humidité. Elles participent également à la neutralisation des ondes émanant des ordinateurs !
  • Maintenir le télétravail est également profitable en terme d’écologie. On se déplace moins, on limite donc nos émissions de gaz à effet de serre.
  • Utilisez correctement vos outils numériques : optez pour un hébergement de site web plus green, pensez à vider régulièrement votre boîte mail, limitez l’envoi d’e-mail et les destinataires (un e-mail émet jusqu’à 50mg de CO2, notamment lorsqu’on ajoute des pièces-jointes !)

  • En parallèle, investissez dans des outils collaboratifs tels que Slack ou Teams afin d’échanger avec vos équipes et vos clients, des solutions beaucoup moins énergivores.

On essaye également de réduire sa consommation de papier, on éteint son ordinateur avant de partir du bureau, etc.

Face à l’urgence climatique, les entreprises ont un rôle important à jouer. Cela passe par une véritable sensibilisation des collaborateurs aux différents enjeux environnementaux, ainsi que la mise en place d’actions éco-responsables concrètes au quotidien et sur le long terme.

Article écrit par Louise Rigaut, publié le jeudi 26 août 2021.


Découvrir d’autres articles :