Qu’est-ce que le digital va changer dans les fonctions RH ?

Qu’est-ce que le digital va changer dans les fonctions RH ?

Le digital est dans toutes les bouches. Il ne se limite aux comportements d’une nouvelle génération ou à l’émergence de nouveaux produits technologiques. C’est une révolution globale des usages et pratiques au sein de l’entreprise.

Le digital impacte l’évolution des compétences en entreprise. Le DRH, en tant que responsable de la Gestion prévisionnelle de l’emploi et des compétences (GPEC), se doit d’appréhender les changements et d’en tenir compte au sein de tous les processus RH, pour accompagner au mieux l’entreprise dans sa transformation digitale.

Cela va de la modification de la fiche de poste, à l’anticipation des besoins en formation en passant par la disparition de certains postes. Le DRH doit donc identifier, recruter et organiser les nouveaux métiers du digital au sein de son entreprise.

Les nouveaux métiers du digital

Suite à l’avènement du digital, des métiers s’annoncent porteurs, d’autres ont disparu ou se raréfient quand de nouveaux besoins apparaissent. Sachant qu’ils sont de plus en plus nombreux, en voici quelques exemples :

Metiers du Digital

Le DRH occupe une place centrale dans la mise en place et la gestion de ces nouveaux profils. Encore faut-il pouvoir les trouver… 77% des entreprises considèrent que le manque de compétences digitales est l’obstacle majeur à leur transformation digitale[1].

Apparaissent alors des cabinets de recrutement, spécialisés dans le digital du fait de la rareté des talents, ainsi que des spécialistes du digital qui se mettent à leur compte pour partager leur expertise auprès des entreprises.

L’alternative est d’anticiper les besoins en formation et de développer ainsi les compétences en interne. Des masters spécialisés et des MBA portant sur le digital, commencent à être proposés par les grandes écoles. Il convient d’identifier les talents porteurs au sein de l’entreprise, qui intéressés par le digital, trouveront naturel d’approfondir leurs connaissances et de faire évoluer leur métier.

Toutes ces initiatives doivent s’inscrire dans une démarche de l’entreprise visant à ancrer le digital dans les esprits et dans les pratiques. 3 démarches ont particulièrement retenu notre attention :

– La mise en place d’une digital academy (qui permet à vos équipes de suivre une formation sur le digital directement sur le lieu de travail ou dans un centre de formation)

– Les learning expeditions (qui consistent à faire visiter des entreprises novatrices en termes de digital et à provoquer des rencontres autour du digital).

Le reverse mentoring (qui consiste à faire rencontrer les collaborateurs « évolutifs » et les collaborateurs « les plus familiers avec le digital » pour échanger).

La place du DRH dans l’émergence du digital

Une étude de l’observatoire des DRH et de la e-transformation nous indique « Les outils numériques et les pratiques innovantes déployés au sein de l’organisation » :

Quels sont les outils ou solutions numériques mis en place pour favoriser le transfert de compétences ?

Quels sont les outils ou solutions numériques mis en place pour favoriser le transfert de compétences ?

Remarques :

  • Les solutions effectivement déployées se classent dans un ordre comparable par rapport à 2012.
  • Seuls changements à observer : les blogs d’experts remontent de deux places et les serious games rétrogradent à la dernière. Ceci dénote sans doute une meilleure compréhension des enjeux et un usage plus éclairé d’outils simples comme les blogs pour capitaliser la connaissance. Une bonne nouvelle.
  • On note aussi un niveau de projet en moyenne deux fois plus élevé que celui mentionné en 2012.

Dans le domaine de « L’impact des technologies du numérique pour la DRH et l’entreprise », plusieurs questions sont intéressantes :

Dans les 5 prochaines années, quel sera le niveau d’impact des technologies du numérique dans la filière RH sur ?

Dans les 5 prochaines années, quel sera le niveau d'impact des technologies du numérique dans la filière RH sur ?

Remarques :

  • Le classement s’est enrichi par rapport à 2012, où le recrutement était en première place suivi par l’innovation puis la gestion des compétences et la mobilité, le management des hommes venait en dernière position.
  • La formation semble désormais occuper une position prioritaire.
  • La mobilité est prise en compte au même niveau que le recrutement ce qui montre que les entreprises cherchent à mieux exploiter les compétences déjà présentes en interne.
  • L’innovation conserve un point d’attention fort et identique à celui de l’année précédente.
  • Les relations sociales sont considérées comme potentiellement peu impactées par le numérique.
  • Le management des hommes est toujours aussi mal classé ce qui indique, à ce stade, une faible compréhension des enjeux de la e-transformation et notamment des impacts directs sur les relations humaines et la vie au travail.

Pensez-vous que les technologies du numérique constituent des opportunités pour… ?

Pensez-vous que les technologies du numérique constituent des opportunités pour… ?

Remarques :

  • Globalement le déploiement des technologies numériques est perçu comme un vecteur positif de transformation.
  • Toutes les propositions déjà présentées en 2012 sont en augmentation à la fois sur le segment « tout à fait d’accord » et « plutôt d’accord ».
  • Le développement de l’intelligence collective vient désormais en deuxième position.
  • La moitié des propositions sont considérées comme d’importantes opportunités (à plus de 90%)

Bilan de l’impact de la digitalisation de l’entreprise pour les fonctions RH

Les ressources humaines vont tou d’abord devoir apprendre à identifier et à recruter les nouveaux métiers émergents du digital. On observe que la formation des équipes rh soit une priorité pour leur permettre de s’adapter au l’évolution de leur entreprise.

Les résultats de l’étude de l’Observatoire des DRH et de la e-transformation nous permettent d’être globalement rassurés sur la mutation digitale car le déploiement des technologies numériques est perçu comme un vecteur positif de transformation. On note également la confirmation du rôle engagé de la direction des ressources humaines face à la transformation numérique des organisations.

Quelles sont les mutations observées dans vos services RH en vue de l’adaptation de votre entreprise au digital ?